Saturday, 7 February 2009

LA PLUS HAUTE SPHERE DE LA DIPLOMATIE RWANDAISE PARLE, PLUS UN COMMENTAIRE-ANALYSE DE BAGAMBIKI


Publié le 07/02/2009 à 05:11:27

"Nkunda est Congolais, il retournera au Congo" affirme le Rwanda

KIGALI (AFP)
— Le chef de la rébellion congolaise du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), Laurent Nkunda, actuellement en résidence surveillée au Rwanda, "retournera finalement au Congo", a indiqué samedi le gouvernement rwandais.
"Le général Nkunda est Congolais, il devra finalement retourner au Congo, son pays", a affirmé à l'AFP la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Rosemary Museminali.
"Les conditions et la date" de ce retour en République démocratique du Congo (RDC) seront étudiées par "une équipe comprenant des représentants des deux parties" congolaise et rwandaise, a-t-elle ajouté.
Le président congolais, Joseph Kabila, avait annoncé le 31 janvier à Kinshasa que le processus d'extradition du chef de la rébellion du CNDP, arrêté le 22 janvier au Rwanda, était en cours.
Nkunda a été arrêté deux jours après le lancement par Kigali et Kinshasa d'une opération militaire conjointe ayant pour objectif de traquer et désarmer les rebelles hutu rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) basées dans l'est de la RDC et dont certains ont participé au génocide de 1994 dans leur pays.
Mme Museminali et son homologue de la RDC, Tambwe Mwamba, ont achevé vendredi à Rubavu, dans le nord du Rwanda, une réunion de quatre jours consacrée notamment à l'évaluation de cette opération sans précédent.
"C'est une opération dont les deux parties se réjouissent", a déclaré samedi la chef de la diplomatie rwandaise sur les antennes de Radio Rwanda.
  • Et voisi le commentaire de Bagambiki (Il a particulièrement raison quant aux lacunes de l'analyse de l'EURAC titré "Un coup de poker sur la vie et la mort5 februari 2009 (OPINIE) - Note d'analyse sur le Nord-Kivu" et bien entendu quant à la polémique sur le sort de Nkunda)
L'auteur de l'article semble être bien informé mais pèche par un véritable mix à l'excès d'interprétations vraies et fausses. Opération de désinformation réussie pour le lecteur lambda ou lambada.Encore une fois, délibérément ou pas, il omet des détails de taille en prenant les faits et les événements au milieu ou à la fin.L'exemple du scénario B ou avec l'épisode de Bukavu en 2004 sont faux ou tronqués. C'est clair!Comme exemple de cela, l'auteur ne parle pas des assassinats de militaires venant du Kivu dans les garnisons ou en manœuvres, surtout des Tutsi ni du monopole des Katangais sur toute l'armée. Bemba et sa garde en savent quelque chose.Le cas des InteraHamwe et FDLR dans les troupes des Kabila, il n'en parle pas non plus comme si c'était évident ou des feux follets malgré les désastres qu'ils ont générés.Tout juste, parle-t-il du gouvernement qui continue à tolérer le FDLR sur son territoire ou de Nkunda qui défend sa communauté contre le FDLR.L'auteur est fort inquiétant mais c'est normal vu son pédigrée (EURAC).Il parvient quand même à mêler le FDLR et le CNDP comme les deux mouvements qui ont été à la base des malheurs, de l'insécurité et de la pauvreté que les gens accepteraient l'arrivée des troupes rwandaises pour les faire disparaître???L'objectif de l'auteur est de tirer à bout portant sur Nkunda qu'il traite de général rebelle sans éthique, de militaire sans morale ni patriotisme. Bizarrement, il a des dettes morales et autres envers trois forces: RDC/Goma, les milieux de la finance et bien entendu du Rwanda. Pourtant il a très bien géré son affaire, bien mieux que les banquiers USA ou EU qui sont en faillite quand lui réussissait à merveille son entreprise ...En fait, il ne faudrait pas s'avancer trop vite dans le procès de Nkunda. Celui qui envisage cette option est très dangereux ou irresponsable. Il faut penser que son immobilisation voire sa disparition risque de créer de problèmes et de déséquilibres plus qu'avant.D'abord, on voit mal comment le Rwanda pourrait le larguer soit au Congo, soit en Europe ou même le supprimer sans raison de sécurité suffisante. Or, c'est l'inverse.Nkunda est devenu avec le temps et les événements une "personnalité" hautement politique et estimée car il a une œuvre en cours et représente des espoirs pour beaucoup de ses compatriotes Congolais, pas seulement Tutsi, et même pour une certaine Afrique souveraine.Disons que ces sont les ennemis de l'Afrique, et du Rwanda en particulier, qui veulent sa tête. Je ne vois pas comment dans ce cas les autorités rwandaises s'amuseraient à le lâcher.La politique de deux poids pour deux mesures de la supposée communauté internationale, les Occidentaux en pratique, pour juger les personnalités africaines est entrain de créer un problème, un malaise profond qui risque d'avoir des effets négatifs irréversibles.Ce problème relève des relations inégales ou inéquitables entre l'Europe et l'Afrique à travers les institutions et les états. Jusque quand les Africains vont-ils supporter ce fardeau? Pas pour longtemps par les temps qui courent. Mais on peut se tromper puisque le tiers-monde ou "l'émergeant" sont entrain de sombrer sur les dettes des pays développés. Le comble ...Si on dit que le Rwanda a subi des pressions fortes contre son indépendance cruellement acquise de la part des états européens même pas colonialistes, cela signifie simplement qu'une limite est franchie vers un casus belli.Si les Kamanzi, Ntaganda et les autres veulent jouer et pêcher en eau trouble pour un jeu de dupe, leur jeu va être tout aussi mortel pour eux. Il ne sera pas nécessaire de les transférer à Kinshasa ou au CPI.Si d'aventure, comme tout semble le montrer, les Sarkozy et associés veulent la peau de cesleaders congolais et nettoyer l'Afrique de toute résistance, nous nous dirigeons vers un futur dur et difficile.La visite prochaine du président de la France triomphante nous dira sans doute le chemin à suivre à nous les Maures. Parions que les Congolais iront l'accueillir avec joie et bonheur pour les nouvelles années de servage qu'il leur amène dans la valise des contrats léonins.Une huée de ce lugubre hôte ferait du bien au Congo.
Bagambiki
06 February 2009 21:37

5 comments:

Anonymous said...

Extradition or amnesty or the real Nkunda's crime?

So said, we see clearly that as long as Nkunda was on his ethnic "war" against FDLR, he wasn't really to blame though he was a renegade Congolese Tutsi Officer and an enough criminal patriot to be sent on trial in ICC. EU and NGO don't like a man like Nkunda in their business, for sure.

Once he changed his program into toppling the present power in Kinshasa, his situation also changed of course. Questions and hands raised up. He became highly dangerous and the worse ugliest man in the region. All medias in Western countries created an axis against him, particularly with this very bad economical situation. Banks, Belgian and French particularly, were afraid of such possibility when they are planing to reset Congo on their own rail-way tracks.

The last military defeat of FARDC worsened all. EU big men and one woman (Angela) were deeply worried.
All EU seeds in Congo were put in danger by a "foolish" rebel leader.
With a sudden change of winds in the region, Rwanda now was allowed to go and destroy FDLR that was under EU protection. This, hopping anyway Rwanda will fail to achieve that intervention and mission. It seems, however, the Hutu rebels were sacrificed without mood.
PARECO and other rebel movements stopped magically at once their killings and fights like automatic mechanisms!! So, this indication is they also were nourished and supplied by EU ...

Since all has not been told, we see that the Nasdaq also is interested in the Kivu events when checking the next link:
http://www.nasdaq.com/aspxcontent/NewsStory.aspx?cpath=20090204\ACQDJON200902041541DOWJONESDJONLINE000746.htm&&mypage=newsheadlines&title=Congo%20Tutsi%20Rebels%20Request%20Immunity%20For%20Acts%20Done%20Under%20Nkunda

The renegade Ntaganda and his fellows are demanding what they received already but are hopping officially to be rewarded and cheered.
Good, but what about Nkunda? Is he the trailing tail that was unable to squeeze and to enter the moving train?
Either he also is due to be accepted ans recognized as the main contributor of that piece of peace in the region with his legitimate fight against FDLR and against corruption in his beloved country?
Two African governments still are wondering how to solve such equation of two or more variables and no constant value.
It's like there is some underground motion toward a change in the region and you can't How can you blame someone who worked with you and is less criminal than you?

Congo remains a strange country: Congolese as the poorest citizen in Africa is walking on the richest country of the same continent. Who is to blame?

Bagambiki

Antoinette said...

"How can you blame someone who worked with you and is less criminal than you?" Very good question and I think all those guys intrincating themeselves in the mess over there know...

Anonymous said...

People should know that the east of Congo has been all the time more resilient and resistant to the King Leopold II with Belgian occupation and colonization.
Till today, that situation is still vivid and moving steady like lava.
This is a historical fact when you resume all movements that rose in Congo against the colonial occupation.
Nkunda is the last and very successful hero of that saga which is still going on.

Nkunda has been captured easily by Rwandan authorities because of his trust in them and in their intelligence to avoid useless blood shed. Though he wasn't associated to the Congo-Rwanda agreement, we should agree he is not the real problem for Congo or Rwanda but for those international organizations particularly EU. The vultures are willing to capture and jail him.
He disturbed their systems as well the FDLR and delayed their business. That's all.

We also should wonder what are the next steps after the moves of Ntaganda, the RDF entry in Congo to uproot FDLR from Congo and, let's say, all peasants in shelters going back home.

Logically, everything should alright and to enable peace in its extensive cover over Congo and around, should go easily.
So, what are those NGO's and MONUC are waiting for? Another Nkunda or what?

Of course, the situation seems strange enough for unresolved questions and issues. But which ones?

Bagambiki

Anonymous said...

``nkunda... représente des espoirs pour beaucoup de ses compatriotes Congolais, ...Disons que ces sont les ennemis de l'Afrique, et du Rwanda en particulier, qui veulent sa tête.``

Monsieur Bagambiki, avec tout le respect que je vous dois, eviter des faire ce que les anglophones appellent ``wishful thinking``. Vous croyez vraiment que Nkunda est accepte par les congolais? Comment representera t il un espoir si la grande majorite des congolais ne l`accepte pas et n`ont aucun doute sur sa traitrise envers le Congo.

Et en plus je vous concede une certaine honetete quand vous dites que ces sont les enemis du Rwanda qui veulent sa tete. Pourquoi est ce que les enemis du Rwanda, et non du Congo, voudraient sa tete? Si ce n`est a cause du fait qu`il soutainait les interets du Rwanda.

Il faut neanmoins noter que vous avez oublier de mentioner la grande majorite des congolais qui reclame sa tete.

Anonymous said...

Pour ceux qui m'interpellent: soit vous n'êtes pas de vrais patriotes, soit vous avez une vision limitée des problèmes congolais.

Ce qu'il faut garder en mémoire est que le Congo avait des problèmes, en fait des désastres, avant que Nkunda ne soit né. Je suppose que vous avez quelques connaissances d'histoire en cela.

De plus, le destin de Nkunda et de ses compatriotes est hautement tributaire de ces désastres en chaîne.
L'éviction de Nkunda ne va pas non plus ni effacer les conséquences de ces désastres, ni stopper ceux qui sont en route.

Mes convictions sont que le programme de Nkunda avait une part de solution aux problèmes actuels du Congo en terminant l'aventure des Hutu du FDLR, soutenus par l'UE, la France surtout, et bien entendu, en corrigeant, si faire se peut, le système politique du pays.

Il faut aussi rappeler qu'il est parmi les rares officiers congolais les plus corrects.
Mobutu ou les deux Kabila ont tué mille fois plus que lui.

Le Congo est trop vulnérable vis-à-vis des puissances étrangères. C'est sûr, il va se faire bouffer sans sauce ...

Il est étonnant de voir les Congolais accepter la présence des forces de l'UE ou de l'ONU pour venir arrêter soi-disant les troubles qui sont alimentés par des milieux troubles de l'UE.

En rendant le Congo moins contingent à l'influence des étrangers lointains, les Congolais verront leur pays vivre en bonne entente avec leurs voisins.

Pourquoi les Congolais doivent-ils être atypiques face aux autres pays africains: Tanzanie, Kenya, Ouganda, Rwanda etc?
Il est incroyable de voir que le parlement résume tout le Congo par le Kivu, surtout du nord, en oubliant le reste du pays.

Sans les Interhamwe, le Kivu serait à l'heure actuelle, de loin le plus développé de toutes les provinces du Congo comme cela a toujours été. Mais les Français et les EU ont tout fait pour le détruire après le génocide opéré au Rwanda.

Bagambiki