Tuesday, 17 February 2009

CHOMEUR

CHOMEUR (S) CHERCHE (NT) BOULOT

Il y a beaucoup de chômeurs qui cherchent du boulot à l’Est de la RDC. L’orthographie bizarre de mon titre se justifie par le fait que tous ne cherchent pas le même poste, et n’ont pas les mêmes compétences. La liste des chômeurs individuels ou collectifs dont il est question n’est pas exhaustive. Vous pouvez donc en rajouter. Commençons selon l’ordre d’ainesse.

Chief Olosegun Obasanjo

Il y a peu, je disais que l’homme était à nouveau dans le coin. En discutant avec un ami sur ce qu’il est venu faire, j’ai exposé mon constat comme suit: suivant le discours du vieux routier de la dictature home grown, je veux dire sur le continent, le vieux voudrait aller à Nairobi présider aux discussions entre le gouvernement de Kinshasa, et les mai mai, pareco et altri, et le cndp. En un mot il veut aller à Nairobi ressusciter le programme fétiche de Kabila, c’est-à-dire le programme amani mort et enterré depuis longtemps. Le “guru” fabriqué par Ban Ki Moon n’a pas de pouvoirs miraculants capables de resusciter quoi que ce soit. Il n’a pas capté que ces groupes sont déjà avec le gouvernement. En plus aucun d’eux, pas même le cndp de Kamanzi (que j’écris désormais en miniscule) n’est interlocuteur du gouvernement dans les négociations suspendues. Je disais donc à mon ami que j’esperais bien que le vieux ne croyait pas emmener Kamanzi et ses copins à Nairobi, les deux n’ont rien à y faire. Mon ami m’a dit littéralement ce qui suit: You know he is looking for a job, he is idle, he does not have any thing to do. C’est vrai, l’on peut facilement comprendre qu’un vieux dictateur chômeur de surcroît, veuille offrir son savoir-faire pour servir à asseoir une jeune dictature. Et s’il insiste sur un Nairobi III, après une visite à Kinshasa et à Goma, en sachant que le trio Kamanzi, Munyampenda et Ntaganda ont vidé leur propre contentieux avec Kinshasa, c’est juste pour donner à Thsibanda l’occasion de proposer l’allocation des ministères au trio. Mais cela ils peuvent le faire à Goma, après tout le patronage direct du Rwanda dans l’évolution actuelle suffit à Kabila tout aussi bien qu’au trio. Ce que le vieux ne peut pas faire c’est faire oublier qui est l’interlocuteur du gouvernement congolais au sujet de la faillite de leadership. Je le dirai encore, s’il veut faire partie de l’histoire de la stabilité dans les Grands Lacs, il doit rappeler à Kigali et Kinshasa que cet interlocuteur demeure, et que tôt, plutôt que tard, il faudra revenir à Nairobi avec lui, je veux dire le CNDP de Nkunda qui existe toujours, même si le général Amisi fait croire aux congolais que l’intégration éclair des troupes a consacré la dissolution de la destinée d’un pays.

Désiré Kamanzi

Pendant que les forces du CNDP semblent effectivement integrées dans les operations en cours, Kamanzi a trouvé un boulot à temps complet. Mais son équipe ne semble pas se retrouver dans le bateau qu'elle a elle-même construit. Chaque membre de l'équipage mu par ces propres intérêts, la superficialité, le manque de ressources compétentes, sème déjà de la zizanie. Ce qui a la facheuse conséquence de saper l'engin qui se trouverait au bord du nauvrage en ce moment. Pour essayer de se sauver et de sauver son engin, on rapporte qu’il a élaboré ce qu’il appelle “aide-mémoire”, qu’il tenterait d’appeler Cahier des Charges juste pour créer suffisamment de confusion dans l'esprit des gens. Son aide mémoire est malheureusement une resonnance du TPD, du Serufuli tout craché. Il ne sait donc pas poser les questions politiques que la gouvernance catastrophique de Kabila ne fait qu’aggraver. Il ignore complètement les signes qui nous indiquent clairement le genre de dictature que Kabila est entrain d'établir. D’ailleurs il parait qu’en soi, Kamanzi ne cherche que le ministère de la culture.

Etant donc un peu perdu dans sa propre magouille, l’équipe de Kamanzi s’emploierait maintenant à faire la cour aux politiques du vrai CNDP pour se donner une certaine crédibilité devant l'opinion nationale et surtout devant les patrons de la RDF. Cette équipe craint pour son propre sort dès lors que les fidèles du vrai CNDP et de Laurent Nkunda restent complètement à l’écart de la magouille kamanziste. C’est que le fait que tous les défenseurs de la cause de Nkunda restent à l’écart de l’imbroglio kamanziste commence à susciter des questions, de plus en plus, surtout de la part des diplomates étrangers.

Mr Kamanzi et son equipe devront commencer à penser que la recherche d’un autre boulot devra être envisagée. L’aventure, qui consiste à usurper le nom du CNDP illicitement et illégalement pour tirer avantage d'une oeuvre basée sur des valeurs inaliénables à laquelle ils n'ont même pas participle, est sur le point de se perdre comme une goute dans les meandres de l’histoire kivutienne. Il y a des gens qui pensent que c’est une aventure de brigands qui n’aura pas de happy end. Serufuli et même Munyakazi commencent à voir qu’il n’y a là que du bleuf!

Nous pourrions aussi parler du chômage des gars de la RDF si les opérations doivent s’arrêter d’ici la fin du mois. Que vont-ils faire dans le pays pacifique qu’est le leur et avec une si maigre cueillette des FDLR, ils ne sont même allés au Sud Kivu où se trouvent les affaires florissantes de cette organisation criminelle. Mais il y a d’autres missions de paix au Darfour, en Somalie, et ils pourraient toujours s’arranger avec Kabila pour revenir (comme casques bleus?), tout en veuillant à ce que celui-ci informe son Etat major, son parlement et son gouvernement officiel, et bien entendu avec une loi stipulant leur présence pour un délai plus long. Kabila est parfaitement capable de faire gober tout cela aux congolais. On continuera avec les chômeurs plus tard, je me sauve.

2 comments:

Roger said...

Merci Antoinette de tes riches analyses sur ton blog comme toujours!

Antoinette said...

De rien. C'est ma manière inconditionnelle de soutenir la vraie paix en RDC et Laurent Nkunda.