Monday, 1 December 2008

KINSHASA PRET A DIALOGUER!

Mais bien sur dans le fameux cadre du défunt programme AMANI:

http://www.rfi.fr/actufr/articles/107/article_75430.asp. Nous y sommes encore une fois! Pourquoi Kinshasa ne jure que par ce défunt programme? C'est pour temporiser, en attendant que les Belges et les Français réussissent à mettre en place une force européenne pour en finir avec les troupes du CNDP. Qui avait dit que la Communauté Internationale était intéressée à une résolution pacifique de la crise? Un lecteur de ce blog suggère que les européens vont sans doute recourir à la légion étrangère. Je suis d'accord avec lui dans la mesure où je ne vois pas comment Karel de Gutch va convaincre le parlement belge de changer sa position; ni comment Bernard Kouchner va fabriquer une version maquillée de l'opération Turquoise bis etc... Merci Bagambiki, votre raisonnement me semble cohérent et répond à un doute dont je ne voyais pas la solution!
La Belgique pèse ses chances d'intervenir en RDC. Les commentaires sont simplement... sans commentaires! http://www.lalibre.be/actu/monde/article/463935/faut-il-envoyer-nos-soldats-au-congo.html
Pendant que la Belgique pèse ses chances, le CNDP met à nue les manoeuvres de la Communauté Internationale!
Et la France se mobilise pour trouver sur qui faire peser le poids d'une opération Artemis II cum Turquoise bis! http://www.monuc.org/news.aspx?newsID=19394
Et le Potentiel s'attendrit sur le possible sort de Kabila tout en faisant remarquer presque par accident qu'à Kinshasa, Kimbuta interdit toute manifestation sauf celles du PPRD portant de préférence des calicots mentionnant les Cinqu Chantiers du Chef de l'Etat: http://www.lepotentiel.com/afficher_supplement.php?id_article=74280&id_supplement=27&id_edition=4502

3 comments:

Anonymous said...

Dans cette histoire digne d'une saga sur le crime organisé, nous voyons que le criminel, ici le gouvernement congolais, en fait le couteau du Parrain/Capone, est absout de ses crimes à moitié avoué ou à moitié découvert et ranconté par Human Right Watch. De l'autre, le CNDP et Nkunda, une des victimes des actions criminelles de cet état organisé par Michel et ses copains, se voit chargée de ces crimes sans autre procès.

Qu'est-ce à dire?
L'armée congolaise et ses terribles milices attaquent Nhunda et ses troupes, non pas pour les chasser et les vaincre, puisqu'elles en sont incapables et on l'a bien vu, mais pour permettre à cette armée télécommandée (ce n'est pas peu dire)de faire le plus de dégats possibles dans la population pour donner tous les sauf-conduits à Ban Ki Moon d'organiser l'arrivée et l'invasion de troupes européennes en Afrique. Ni plus ni moins, avec, dirait-on, la bénédiction papale et de la communauté internationale dont font parti les états africains dits indépendants. Des actes criminels du gouvernement congolais sont mis sur le dos de Nkunda sans qu'aucun pays libre et démocratique ne bronche, USA compris!

Au contraire, nous assistons à un processus étrange mais réel: Ban Ki Moon demande aux Belges, en fait à certains Européens (ethniquement latins sauf les Flamands), d'envoyer des troupes à l'est (sous entendu au nord Kivu car c'est le fameux "Drang nach Oost" allemand in WW2) pour ramener la paix quand il faudrait plutôt les orienter vers Kinshasa pour déposer le gouvernement et l'état-major qui dirige l'armée congolaise.

Mais pourquoi se demanderait le lecteur si ces sont les rebelles qui ont provoqué les troubles au nord Kivu?
En fait, les rebelles du CNDP ont été piégés mais ils n'avaient pas le choix car ils étaient attaqués.
Or, on l'a vu, les troupes congolaises et leurs auxilliaires FDLR-PARECO-MAIMAI se sont livrées à des tueries et des exactions sur la population pour faire porter la responsabilité sur les rebelles du CNDP.

Nous avons assisté au matraquage médiatique des ONG pour fustiger Nkunda et ses troupes pour les crimes même des FDLR.
A Goma, ville martyr des FARDC et FDLR, peu a été conté car les rebelles se sont arrêtés à temps et ont évité de justesse d'en porter le châpeau. A Kiwanja, ils s'y sont rendus et ont été responsabilisés des crimes commis par les Maï-Maï.

Ce qui est écueurant, c'est l'inactivité des pays africains et de leur Union face à ce lynchage médiatique pourtant évident de Nkunda et de ses troupes.
Tout le monde se borne à prêter à Kabila et à son gouvernement l'habit de l'innoncence des gens élus démocratiquement parce que les Européens, en fait les Français et leurs accolytes, commandent ce qu'il faut penser ou faire et ce qu'il ne faut pas.
Bagambiki.

Antoinette said...

Très bien vu! Donc vous comprenez bien pourquoi j'ai choisi la photo qui apparait sur mon profil! Merci de lire mon blog et de contribuer avec des commentaires comme celui-ci!

Antoinette said...
This comment has been removed by the author.