Wednesday, 17 December 2008

POUR QUI L'ONU A-T-ELLE PUBLIE SON DERNIER RAPPORT D'EXPERTS?

Pour les gens qui choisissent une ignorance délibérée pour fonder leur connaissance des problèmes sur l’opinion des corporations médiatiques, elles aussi liées aux différentes forces qui veulent maintenir le peuple congolais prisonnier des prédateurs et génocidaires. De plus en plus, quoi timidement, des voix commencent à s’élever pour dénoncer les machinations de l’ONU. Une organisation qui s’est toujours montrée incapable de construire la paix partout où elle passe mais qui, cependant, travaille d’arrache-pieds pour perpétuer les conflits dans le seul objectif de créer du boulot pour ses fonctionnaires. Mais l’ONU n’est plus seule dans cette démarche maccabre.

Dans cette ère globale où la souveraineté des Etats s’est vue subrepticement supplantée par les toutes puissantes ONGs qui ne répondent à personne d’autre qu’elles-memes, l’ONU est conditionnée par une pluie d’ONGs. La première est toujours plus puissante que la suivante, parce que capable de mobiliser des fonds énormes de toute sortes de contribuables et corporations. La grande couverture de « sainteté » qui les voile toutes est celle de la fameuse ingérance humanitaire, expression qui endort tout le monde qui a choisi l’ignorance délibérée. La RDC est un champ propice au machiavélisme combiné de l’ONU, de l’UE, des ONGs et des corporations qui financent tout ce beau monde pour créer et maintenir une situation qui ne profite qu’à lui. Il suffit « d’acheter » le dernier dictateur du moment et le tour est joué. C’est de cette manière qu’on nous rabache que nous avons une démocratie légitime en RDC parce que, si vous vous souvenez bien, c’est ce conglomérat de nouveaux colonialistes qui a tiré les ficelles à Sun City, a imposé une transition calamiteuse, a fait fabriquer une constitution pour la RDC à Liège, a finalement conduit les élections qui ont porté, ou du moins confirmé Joseph Kabila au pouvoir.

Si on reculait un peu dans l’histoire récente des Grands Lacs, on verrait très bien que ce conglomérat de néocolonialistes a installé les génocidaires en RDC. A propos de génocidaires, le rapport du panel Jason Stearns (ICG vous vous souvenez ?) ne dit pratiquement rien à propos de l’accueil pacifique que de puissants pays européens accordent tranquillement aux chefs des génocidaires. C’est ridicule d’accuser sans preuve le Rwanda d’appuyer Nkunda, en sachant que l’ONU n’a jamais commissionné un panel d’experts pour enqueter sur ces européens qui gardent tranquillement les auteurs des massacres innommables en RDC et au Rwanda, ni sur les mercenaires français qui sillonent l'Est du pays !

L’évolution des choses me rapproche d’une possible réponse à ma question « who is watching the watcher ? », quoi que je pense que nous n'y sommes pas encore. Et pour cause! Jason Stearns n’est pas indépendant de l’ONU pour autant qu’il a travaillé avec cette organisation pendant au moins 2 ans en RDC. Il serait intéressant de savoir pourquoi il a abandonné la boite. Dinesh Mahtani est dit « expert financier britannique » sans autre précision, Mouctar Kokouma Diallo un « expert guinéeen en affaires douannières », Peter Danssaert, « un expert belge en trafic d’armes » et Sergio Finardi, « un expert italien en logistique militaire ». Tout le monde a tous les droits de douter de la crédibilité de ces personnages que l’on veut illustres, mais qui au fond sont des vautours comme leurs commanditaires !

Laisse-moi seulement hasarder une dernière remarque. Le rapport est probablement supposé etre le coup de massue à porter contre les seuls leaders qui, en cette étape du conflit, veulent exiger d’affronter une fois pour toutes les causes des problèmes politiques de la RDC. Les néocolonialistes se sont rendus compte que le CNDP a amorcé un style différent dans le sens de la libération du peuple. Ils ne sont pas habitués à etre pris à leur propre jeu. L’effort de tronquer la première rencontre entre Kinshasa et le CNDP a mis en jeu les grands moyens que nous voyons dans le rapport de l’ONU. Mais malheureusement pour les vautours ce rapport n’arretera pas la marche vers la libération. Kinshasa a vite fait d’oublier les accusation de HRW et pense que cette fois-ci ni le CNDP, ni le Rwanda ne se releveront pas des accusations du rapport. Faut-il rappeler qu’il s’agit là d’un autre rapport de pacotille qui ne sert qu’à maquiller, sans l’effacer, l’échec de la communauté internationale et du gouvernement congolais quant à l’analyse et à la solution de la crise congolaise ?

6 comments:

MIMI said...

MIMI,
L'ONU a publé son dernier rapport pour soutenir tous les extremistes
congolais et le FDLR en déplaçant
le problème congolo-congolais et
nommant directement le Rwanda. C'est incompréhensible cet acharnement sur le Rwanda de ces
grandes puissances qui dirigent les affaires du monde. Vraiment cela ne suffit pas le mal et le tord qu'ils ont déjà causé à ce petit pays ? C'est une honte pour les hommes civilisés.

Antoinette said...

Right!

Anonymous said...

Ban Ki Mon had big hurry when coming to power to lick the shoes of George W. Bush. The next masterpiece was when blue helmets shot at hungry people in Haiti. Not enough of this now Security council decided to shoot at hungry fishermen of Somalia, because the international community steals fish from them. In a civilized society one would give them good fisherboats so as to catch the fish and sell it to Europe instead of eating stolen fish. Of course Mr. Europe/Solana is with the gang, and of course Germany, whose parliament has just given its YES for this crime. It is a pretaste what happens when those gangsters come to Goma and attempt to feed refugees there. So watch carefully what happens.
L.

Anonymous said...

La rage de vivre et de vaincre
Si vis pacem, para bellum ...

Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. Ceci est un proverbe français pour l'usage des Français contre leurs ennemis, les Africains, surtout Rwandais et tant d'autres bougnoules africains.

Le comble est que ce rapport est fait par l'ONU qui désigne les autres sans voir ses propres torts.
Pourtant, tout est là pour poursuivre l'ONU et ses mandataires en justice pour non assistance, comme de toujours, à personnes en danger que sont les pauvres habitants du Kivu.
La MONUC était présente et surveillait "gentiment" comment les FARDC et FDLR pillaient, violaient et tuaient les habitants au Kivu sous le prétexte qu'ils venaient d'être battus et sans de quoi manger.
Pour bien organiser leur approvisionnement, les ONG et leurs experts humanitaires donnaient à manger aux réfugiés afin que ces armées affamées viennent se servir chez les réfugiés sous visite guidée de la MONUC. Je n'invente rien; ce fut ainsi.

Puisque les Pays-Bas et même la Suède se sont aussi rangés délibérément du côté de la France et de ses acolytes, cela implique une motivation inhabituelle et une situation fort dangereuse pour le Rwanda et aussi la région des grands lacs.
La situation mondiale est alarmante au point de poser quelques questions concernant l'opportunité d'un conflit à large échelle.

La chute brutale des valeurs boursières et ipso facto des matières premières ne présage rien de bon. Car tout ce qui en dépend mais n'a pas de réserves pour "passer l'hiver", va crever tout simplement. Un peu comme lorsque les gendarmes qui ont leurs masques lancent des bombes lacrymogènes pour mater ceux qui n'ont pas de masques à gaz.
Si je me trompe, tant mieux; sinon, tant pis pour ceux qui n'en ont pas, de ces réserves préparées à l'avance sur les avoirs des autres pour cette échéance ...

Bientôt on sera heureux d'avoir conserver sa houe si d'aventure les industries cessent de fonctionner comme au Congo.

Bagambiki.

Anonymous said...

MIMI
Il n'y a pas longtemps j'ai lu dans
une presse occidentale qui parlait
de "l'industrie de la mort des nazis" alors je me suis pausé cette
question : "ne pouvons nous pas dire la même chose concernant l'ONU
au Rwanda ?" car ce qui s'est passé dans ce pays, cette organisation était sur place et
disposant des moyens pour stopper le génocide mais elle ne l'a pas fait. Mais lorsqu'il s'agit de fustiger des accusations sans fondement contre le Rwanda cette organisation ne se gène pas. Sur le plan économique le Rwanda continu de subir un embargo non avoué des grandes puissances pour
continuer à brimer ce pays et son
peuple. Il est temps que tout ceci cesse sinon le châtiment divine s'abattra sur ceux qui continuent de faire souffrir ce peuple créatures du TOUT PUISSANT.

Anonymous said...

When the cat jumps out if it's basket to catch mice, because it is hungry, we have to ask ourselves if this cat called China has the same problem? Obviously yes. So far in UN Security Council China always used veto to stop any initiative UN could probably use to stop Joseph Kabila, Beshir or Mugabe . But things have changed. Those gangs of thieves, looters acting in the name of China have gone short of money. They are in danger and with them China. China is looting with it's fisherboats the Indian Ocean and at the coast of Somalia. The cargoships packed with Chinese junk pass the gulf of Aden. Must Somali people watch and say thank you for theft? Suffer hunger from lack of fish? The Capitalist Party of China is in great trouble and faces the results of it's criminal greed inaugurated by Mao and Teng. For the first time in her history now are sent Chinese canon boats to the gulf of Aden to join in chorus of imperialists also known as international community. 20 years ago in Albania Chinese started this game so as to turn Albania into a Chinese colony. They sued Chinese as Socialimperialists. Many thought Albanians are fools. But today everybody can admire the capacaties of Chinese military boot at the door of Africa. And once their puppets like Joseph Kabila cries help, mind, they will come personally instead of sending weapons. All those without job in China will be pushed into the army and off the go.
L.