Wednesday, 12 November 2008

QUELS CRIMES DE GUERRE COMMIS PAR QUI?

Les rumeurs parlent de l'envoi d'une équipe par le procureur de la CIJ pour mener les enquêtes sur les massacres commis à Kiwanja la semaine dernière. Les lecteurs de ce blog ont lu récemment une description de ce qui s'est passé en réalité. D'autre part, les FARDC dans leur fuite des bruits de botte des hommes du CNDP à partir de la cité de BUTARONGORA à quelques 10 km de Kanyabayonga, ont pillé systématiquement Kanyabayonga. Ils ont commis des violations horribles sur les personnes et biens dans la cité de Kanyabayonga. Ban Ki-moon, du haut de son bureau à New York dit qu'il rappelle toutes les parties concernées que toute violation du droit de la guerre implique de poursuites pénales personnalisées, surtout dans le chef du haut commandement militaire des armées en cause.

Le problème qui se pose est toujours celui d'un langage ambigüe de l'ONU et de la CIJ. Il y a eu des crimes contre l'humanité perpétrés de manière ciblée contre les tutsi dans l'ordre suivant, sans aucune réaction ni de l'ONU, ni du procureur de la CIJ:

- Novembre 2008: pillages et violations à Kanyabayonga par les FARDC

- Octobre 2008: massacres à Goma par les FARDC appuyées par les FDLR dans la ville de Goma ; massacres et pillages à Kibirizi par les FARDC appuyées par FDLR.
- Juillet et Septembre 2008 : pillages et tuerie des tutsis à Nyanzale par les FARDC et FDLR

Et de toute façon, les massacres des tutsis à Kinshasa, Kitona, Kamina, Lubumbashi en 1998 ; à Kisangani en 1999 ; à Bushaku et Bunyakiri en 2003 ; et Bukavu et Gatumba en 2004 n’ont toujours pas suscité d’intérêt de la part de l’ONU ni de la CIJ. Pourtant ils ont tous été perpétrés par les plus hautes instances de la hiérarchie militaire des FARDC. Le Général Major Mbuza Mabe qui commandait la dixième région militaire n’a pas été poursuivi.

Il est donc surprenant que le procureur Moreno Ocampo veuille initier une enquête à Kiwanja sans tenir compte de l’épuration ethnique continue que les tutsis congolais subissent aux mains des FARDC et des forces génocidaires Ex-FAR/Interahamwe-FDLR, ainsi que les exactions horribles que ces dernières infligent continuellement sur tous les congolais habitant les territoires qu’ils contrôlent. L’on peut simplement déduire que la CIJ et Ban Ki-moon lui-même cherchent à distraire l’opinion sur les vrais criminels contre l’humanité. C’est pour cela que l’opinion doit être alertée au sujet d’une manœuvre que les instances internationales amorcent dans le seul but de discréditer ceux qui réclament la dignité du peuple congolais bafouée par le pouvoir en place allié aux criminels universellement connus comme des génocidaires. Ils ont déjà réussi à discréditer Thomas Lubanga. Moreno l’a fait arrêter mais il ne sait pas comment l’incriminer tout simplement parce qu’il n’y a pas de preuves contre lui, et donc pas de procès possible. La CIJ le garde en détention sans raison valide, ni sur le plan politique, ni sur le plan juridictionnel.

5 comments:

Anonymous said...

Bonsoir!
A mon avis que ça soit l'ONU,l'UE et tous les autres tous ont honte de voir comment un pouvoir issu des urnes est entrain d'échouer chaque jour pcq'ils ne sont pas préoccupés par le bien être social de la population.Faut il être ministre, conseilller de Kabila,Deputé,gouverneur,commandant région pour vivre effectivement le contenu du "debout congolais"?Les élections disions nous ne sont pas une panacée. A voir la discrimination des rwandophones dans la république et plus au Kivu où ils ne peuvent acceder au pouvoir car discriminer par reflexe par les autres.S'ils ne se prennaient pas en charge par tous les moyens ils vont se retrouver engloutis dans le lac KIvu avec beaucoup de message de copmassion de tous ceux qui ne veulent rien dire ce jour sur tous ces injustices.beaucoup de journalistes prennent parti en faveur du gouvernement même lorsua les FARDC pillent,V..,t..,on prefère parler de quelques élements comme si les autres élements étaient normaux.beaucoup d'hypocrisie de la comminauté internationale.Wait and see. Vs ferez mieux d'interpeller Mende le 20/11 s'il confirmera ce qu'ils soutien ce jour en trompant le jeune Kabila avec un français qu'il utilise mais sans effet à new york !!!

Anonymous said...

c'est pas la CIJ mais la CPI.

Anonymous said...

Kiwanja another Sebrenica? We must recall what happened in Sebrenica. The result was KAFOR. United EU and NATO military boot. The result of Kiwanja massacre Angolan and South African troops to mix up in RDC. What inspired Mai Mai to attack Kiwanja refugee camp? Looting, rape and murder is the language of all exploiting class. What is the reason for refugee camps? Is it shooting? No, it is theft of cattle and crops. And if there are no cattle and crops, the thieve gangs come to refugee camps to steal food there. And why does MONUC not prevent this? No mandate? Not enough troops? Refugees are a mass of political manouvre like in WW 2 by Nazis. And if we hear mainstream media all this refugees have origin in Nkunda's ill doing. That is the purpose. And as far as MONUC is concerned, it would be very difficult to admit that to put Joseph Kabila at power was a mistake. So the mistake is to be corrected by military boots just as on the Balkans. It is now the question how long we are to be spectators to this comedy? It can be heard that this or that border in Africa or country or some ethnic is to be blamed for misery. Nothing is heard of the hungry and exploited. Instead military boot is to be the overall solution of all this. And if some people take the rifle to extinguish this fire of hate and idiocy because MONUC does not, they are called criminals. Astonishing though.
L.

Antoinette said...

A l'anonyme du 12 novembre, 21 27, vous avez raison c'est la CPI, la CIJ est une tout autre juridiction. Merci de la rectification et merci de lire mon blog!

Antoinette said...

me du 12 novembre, 19h29: Merci beaucoup de lire et de commenter mon blog. Je serai contente de savoir qui est le francais qui travaille pour Mende in New York! Thanks