Friday, 30 January 2009

AN ANONYMOUS READER UPDATING ME!

Dear Anonymous reader!

Je vous ai déjà remercié, mais à mon tour de vous renvoyer sur la real politik! Vous n'avez sans doute pas manqué de remarquer le comportement de la facilitation internationale! C'est là la real politik. J'apprends également que les officiers du CNDP n'étaint pas là (ils savent très bien à quoi leur mouvement s'est engagé et jusqu'à quel point, dans le cadre de cette FARDC-RDF opération surprise), mais c'est sûr que Ntaganda a réussi à se faire accompagner par un ou deux pour les beaux yeux du public. Et à votre place, je me souviendrais également que John Numbi a déjà présidé à des accords et à des mixages qui n'ont fait que retarder le vrai processus de paix. Dans toute cette affaire, chanter victoire un peu tôt peut être trop tôt. Merci encore.

  • Antoinette vous etes loin de la real politik"Tenez voici la realité------------------Rutshuru : les combattants du CNDP enfin intégrés aux FARDC, Bosco Ntanganda nommé commandant adjoint des opérations Nord Kivu 29 Janvier 2009 à 15:17Les combattants du CNDP ont été finalement intégrés au sein des FARDC, à la faveur d'une cérémonie officielle, le mercredi dernier, au camp militaire de Rumangabo. C'était en présence des plusieurs autorités provinciales et nationales, civiles et militaires. La délégation de la facilitation internationale a cependant quitté la cérémonie, pour protester contre la présence de Bosco Ntanganda, ancien chef d’état major des troupes CNDP, et sous mandat d'arrêt de la CPI, rapporte radiookapi.netLes militaires intégrés à Rumangabo C’est le ministre de la défense, Charles Mwando Simba qui, au nom du président de la République, a reçu les ex-combattants du CNDP, présents à Rumangabo, au sein de l’armée nationale. C’était au cours d’une cérémonie officielle, qu’il a lui-même qualifiée de symbolique. Une section des ex-combattants du CNDP, après avoir rempli, un à un, la fiche d’identification, en présence des agents de la Structure militaire d’intégration, SMI, ont rapidement passé le test médical, avant de recevoir la tenue militaire FARDC, qu’ils ont enfilée sur place. Après leur intégration officielle, les accolades s’en sont suivies avec leurs camarades d’une section FARDC de la 83ème brigade, sous les applaudissements de l’assistance. Outre le ministre de la défense, le chef d’Etat major des FARDC, le général Etumba, était présent. Etait également présent, le commandant des opérations conjointes FARDC-Armée rwandaise, à l’Est de la RDC, le général Numbi. Il y avait aussi, côté armée rwandaise, le colonel Ruvusha, mais aussi, le général Bosco Ntanganda, ancien chef d’Etat major des troupes du CNDP, devenu, depuis le mercredi dernier, commandant adjoint des opérations à l’Est de la RDC. Les membres de la facilitation internationale, présents dès le début de la cérémonie, ont cependant quitté la tribune officielle peu avant l’arrivée du général Bosco Ntanganda. Ils entendaient ainsi protester contre sa présence à cette cérémonie officielle, Ntanganda étant sous mandat d’arrêt international. Copyright Radio Okapi
    29 January 2009 17:44

3 comments:

Anonymous said...

Après le fiasco dit brassage, mercredi 28 janvier courant à Rumangabo, le lendemain on assistait à un autre coup de théatre. En effet, il se consevait mal comment le "Chef d'Etat Major du CNDP" pouvait manquer des troupes à 'brasser'. Celui ci, pour sauver sa peau et la face de l'opération dite conjointer des FARDC - RDF, il n'avait plus de choix que de présenter sa garde personnelle et ansi dire que les troupes du CNDP ont entamé le brassage! Une section a été brassée; dit on!
Cela fait -il honneur des autorités rwandaises et congolaises? Comment tout un processus de ramener la paix ne peut se fonder que sur des mensonges?
Que la justice de Dieu pour son peuple prévale par dessus tout.

Anonymous said...

Please, don't involve God's justice as he was not invited to the ceremony.

It's up to the human beings, here the Congolese and Rwandans, to solve those issues as they are unable to find the right solutions to their problems.

So, if things are revolving with bad effects, they have to blame themselves.

We have to deal ourselves with those problems and address them accordingly.

Kabila and his vultures have a special language we have to understand and to reply them as such. They say Nkunda and CNDP have to surrender, it's up to Nkunda and CNDP to take right decisions and to reply accordingly.

Bagambiki

Antoinette said...

Right, God should not be involved in the way human beings misuse their freedom and abuse their power to tample over their people's dignity!