Friday, 13 March 2009

LES RAISONS DE LA DISTRACTION CONTINUE

Nous avons parlé du dépeçage territorial qui n'émeut ni le chef de l'Etat ni son gouvernement. Nous avons aussi parlé de la crise institutionnelle qui guette le parlement et que le leadership corrompu est en train d'essayer d'étouffer en recourant comme d'habitude à la grande distraction. Cette crise institutionnelle étouffée ou pas est présente. Joseph Kabila a toujours cru que la paix au Kivu ferait oublier les congolais tous les autres malheurs qu'un gouvernement incapable inflige au pays depuis que ce jeune homme a hérité le pays qu'il entend gouverner en vrai dictateur. Si je n'étais débordée, je crois qu'Il serait temps de continuer mon analyse en anglais sur ce qui a mal tourné pour que nous en soyions arrivés là. Le président s'est toujours arrangé pour faire croire aux congolais et à ses parrains que seul le CNDP était un obstacle à la paix. Les apparences de la situation vont jusqu'à faire croire qu'il ne manque plus que l'extradition de Nkunda pour parfaire la pax kabiliana. Mais c'est là encore une distraction. Nkunda et le CNDP énervent souvairenement le rais parce qu'ils détiennent la clé de la porte vers la paix, mais la paix du peuple, pas la paix de quelques faucons friands du dollar facile.
A propos du dollar, voici ce que l'agence Belga rapporte : "La monnaie de la République démocratique du Congo (RDC), le franc congolais, a repris sa dégringolade face au dollar et à l'euro, en dépit de mesures prises par le gouvernement, a rapporté jeudi la radio onusienne Okapi. La barre des 800 francs congolais (FC) pour un dollar américain a été franchie mercredi à Kinshasa sur le marché noir. Et il faut plus de 1.000 francs pour obtenir un euro.En trois mois, la monnaie congolaise a perdu plus de 35% de sa valeur face au billet vert, entraînant du coup une flambée des prix de biens de consommation - dans un pays où le revenu moyen par habitant est d'un dollar par jour -, a souligné Radio Okapi, parrainée par l'ONU. Sur les marchés de Kinshasa, l'augmentation des prix de produits alimentaires est proportionnelle du taux d'inflation. Un sac de cossettes de manioc se négocie ainsi actuellement à 45.000, voir 47.000 FC, soit une augmentation de plus de 30% par rapport à fin décembre 2008. Il en est de même pour le maïs. Le prix d'un bidon d'huile de palme est passé de 9.000 à 15.000 FC, alors qu'un sac de riz de 25 kilos s'écoule aujourd'hui à 24.000 FC, contre 19.000 FC en début février. Un carton de poisson est acheté à 40.000FC contre 30.000 FC en fin décembre.La devise de la RDC avait déjà connu un premier accès de faiblesse début janvier, avant que le gouvernement de Kinshasa et la Banque centrale du Congo (BCC) ne prennent une série de mesures, dont un relèvement du taux directeur d'intérêt par palliers de 28 à 63%. La monnaie congolaise était ainsi remontée au taux de 650 FC pour un dollar (550 sur le marché parallèle) après une chute brutale - de l'ordre de 20% -, avec des taux qui avaient alors atteint plus de 900 francs pour un dollar. Mais les interventions de la BCC ont réduit ses réserves en devises étrangères, qui avaient chuté en février à 36 millions de dollars - soit un à deux jours de couverture des importations, selon un expert.La RDC, qui tente de se remettre des suites d'une longue guerre civile et régionale, entre en 1998 et 2003, est touchée de plein fouet par la crise économique mondiale et la chute des cours de ses matières premières, bien que celui du cuivre ait rebondi en raison de la faiblesse des stocks, a expliqué un spécialiste du dossier à l'agence BELGA. Face à la baisse de ses recettes, le gouvernement tente de les "maximaliser" en réclamant des régies financières qu'elles collectent davantage et plus rapidement les impôts et taxes. Kinshasa compte aussi sur l'aide des donateurs internationaux. La Banque mondiale (BM) a annoncé le 27 février l'octroi d'une aide de 100 millions de dollars à la RDC, en faisant l'un des deux premiers pays - avec l'Arménie - à bénéficier d'une nouvelle facilité de prêts d'urgence.Cette aide doit permettre de financer des importations indispensables de biens et de matières premières, de payer des enseignants ainsi que les factures d'eau et d'électricité de l'Etat".
Vous avez là une autre raison colossale de la distraction, prouvant que l'extradition d'un Nkunda ne suffirait pas pour sauver Kabila et ses institutions chancelantes. On ose croire que ses nouveaux alliés (et Louis Michel) soient capables de lui faire entendre raison. Le Nord-Kivu, et la RDC puisqu'on y est, ont besoin de la vision de leadership qu'a le CNDP. Vous pouvez penser que c'est tiré par les cheveux, mais c'est le moment où Kabila devrait affronter une négociation directe avec le CNDP. Il est déjà conscient que la dissidence n'a été qu'une perte de temps. A moins qu'il ne la considère comme un regain de terrain pour ses troupes supplétives, les FDLR. Je dis que ses alliés devraient le lui faire comprendre, et il ne s'agit pas seulement de l'Etat Major rwandais. Je pense aussi à ces diplomates qui représentent les puissances occidentales. Pour faire plaisir au rais, ils ont tous contribué activement ou passivement à montrer une image peu flatteuse du CNDP. Il est temps que cela change. L'échec des opérations ambitieusement appelées Umoja Wetu doit leur servir d'occasion de ressaisissement. Il temps de penser au congolais. C'est vrai que les temps économiques sont mauvais. Mais c'est là une raison de plus de se ressaisir car la loi de la jungle régissant les corporations qui sucent la RDC, par le truchement du gouvernement de Kabila, n'est pas la solution pour le développement tant attendu par le peuple. Comme Nkunda n'a cessé de le dire, il faut changer d'approche et vite. Il faut cesser de parler de son extradition car il faut bien parler de sa libération prompte. Il y a du travail que les soldats rwandais restés au Nord-Kivu après la parade du 25 février ne sauraient mener à bien. Par contre le CNDP oui, puisqu'il était déjà avancé avant le fameux voyage de James Kabarebe à Kinshasa en janvier!

10 comments:

Anonymous said...

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20090313171218/

Anonymous said...

les choses bougent et vous ne faites que repeter des rhétoriques qui deviennent assez lassant.

kagamé par l'oncle Kabarebe a tout obténu de kabila (la coopération, la soumission et l'obéissance) raison pour laquelle il renie actuellement Nkunda votre leader qui avait mal engagé sa lutte au debut et qui peu avant son arrestation avait compris que, ne defendre que la cause Tutsi ne suffirait pas pour rallier tous les congolais à sa vision dommage car beauoup des congolais commençaient à croire et à adherer à sa vision.

Dommage
un compatriote
--------------------------


Rwanda - Politique
Laurent Nkunda(51) - Paul Kagamé(18)

13/03/2009 17:12:20 - La rédaction web de Jeune Afrique -
Paul Kagamé : « Je ne connais pas Laurent Nkunda »

A la veille du quinzième anniversaire du génocide et alors que les troupes rwandaises viennent d’achever leur retrait du Kivu, le président Kagamé s’explique, dans Jeune Afrique, sur le cas Nkunda, sur ses relations avec Kabila, le plan Sarkozy pour la région des grands lacs et la CPI.


Dans cette longue interview accordée à l’hebdomadaire panafricain, le chef de l’Etat rwandais dresse le bilan de l’opération ‘Umoja Wetu’ - ‘notre unité’ en swahili - menée dans le Nord Kivu conjointement avec l’armée congolaise contre les rebelles des FDLR : « sur le plan militaire, nous avons brisé l’épine dorsale des FDLR. Mais il reste encore du travail à faire… » déclare-t-il. Et se félicite des bonnes relations qu’il entretient avec Joseph Kabila :« Entre le Rwanda et la RD Congo, l’heure est à la coopération, à la confiance mutuelle et là la solution consensuelle des problèmes communs ».

Paul Kagamé aborde également le cas Laurent Nkunda. Sans états d’âme. Le président rwandais nie toute relation avec le chef rebelle congolais (« Je ne connais pas Laurent Nkunda, je ne l’ai jamais rencontré, je ne l’ai jamais vu ailleurs qu’à la télévision ») et révèle les circonstances de son arrestation (« la réalité est qu’il s’est livré à nous »). Quant aux informations selon lesquelles Laurent Nkunda aurait été membre de l’armée patriotique rwandaise de 1991 à 1996 ? « Ce sont des idioties » selon Kagamé.

Autoritaire, croyant aux rapports de force, il tient à souligner qu’« en règle générale, les pressions, ça ne marche pas sur le Rwanda », en réponse aux présumées pressions que les américains et les britanniques exerceraient sur lui.

Enfin, le leader rwandais prend ses distances sur le plan de règlement et de coopération de Nicolas Sarkozy pour la région des grands lacs (« je ne suis pas demandeur d’un quelconque plan pour la région, et j’ignore pourquoi le Rwanda est mêlé à cela »), affirme que l’évolution des relations avec la France dépendra du cas Rose Kabuye (« c’est même une évidence ») et s’oppose au mandat d’arrêt international contre le président soudanais El-Béchir (« Je n’ai pas confiance dans cette CPI. Ce n’est pas avec elle qu’une justice mondiale impartiale et équitable pourra être rendue ».)

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Paul Kagamé dans le Jeune Afrique N°2514 en kiosque dès lundi.

Anonymous said...

Dear compatriot, whenever you are what you pretend to be, how can you think Nkunda was trying to rally his Congolese compatriots by fighting for Tutsi? It's simply nonsense.

As far as things are, many Congolese aren't worried about the Tutsi fate and destruction but, even are hating them for no rational reasons, at least through the available Congolese media that obviously are under certain Western influence from a mix of business and of religion concern, of course. One entitles or supports the other.

Besides, the Tutsi main problem is French+EU and the FDLR that are (or were) ruling in Kinshasa by using Kabila's system. Seemingly Congo is suffering from the same system. So, merging respective forces from opposition including CNDP was the logical option.

Isn't rather when Nkunda launched his program to topple Kabila and he defeated Congolese army that things and minds begun to change allover the world? This is because many Congolese were beginning to believe changes were then possible in their country.
Let's believe definitely that that program is still going on and won't stop because of Louis Michel's will.

For now, we can agree things are changing but in the wrong way. I mean, though FDLR issue has been somehow dismantled, main issues aren't addressed properly in Congo and by Congolese.

What issues or kind of issues are they? Well, almost everything but all is turning around the Kabila's disaster with his tribal group and FDLR still around.
Another question: what has changed in Kinshasa to enable that rollover of relations between Rwanda and Congo?
It seems that Tonton Michel, acting for his EU, could be the master of job!
But why did he, with his EU friends, change and adopted Rwanda partnership? Bush and Obama swap as many suggested it?
Either the Kabila's boat was sinking and Kamerhe or/and FDLR could take over power. The salvation came from Rwanda by a tricky and odd bargain. Rwanda could ask much more from Kabila and his Noko Michel.

This man came to buy for nuts Congo, the famous "Bulongo ya Baba" of Banyabungo. The territory of Congo still belongs definitely to EU under Belgian coverage.

Here again, some mysterious events are running without clear explanations.
Let's say, Congolese reactions are slow and insufficient, thus not reliable, to address their problems as they should. This is why Nkunda couldn't proceed quickly and with force in his program, open to all Congolese people.
Dear compatriot, you said yourself: "many were beginning to believe and to join to his vision". It's a pity they couldn't be more proactive and sensitive.

RuKabu

Antoinette said...

Jeune Afrique n'est pas un hebdomadaire panafricain! C'est un hebdomadaire à la solde directe ou indirecte, allez chercher, de la françafrique et ses dictateurs, vieux et nouveaux, toutes versions confondues.

Antoinette said...

Au compatriote lassé par la rhétorique répétée, faites-vous une simple faveur! Ne vous lassez surtout pas pour rien! Ne la lisez pas! Construisez-vous une bien à vous en toute liberté. Et à votre place je ne serais pas si certain que Kagame a tout obtenu de Kabila. Ils sont bel et bien dans un pétrin dont ils ne sortiront qu'en marchant au pas marqué par ceux qui possèdent la RDC au sens où RuKabu vous le précise!

Anonymous said...

A Antoinette et Rukabu
vos réactions sont tristes et désolantes.

C'est bien dommage pour vous qui vous prétendez être en avance sur les evénements et en raisonnement par rapport aux autres Congolais d'autres éthnies.

Un Congolais non tutsi lira dans vos propos sybillins un disours éthiniiste et séctaire,car la face du prisme par lequel vous observez la gestion du pays est une une face déformant, il vous fait ressortir un disours avec des impréssions de vase clos , de ghéttoïsation des revendications et une victimisation à outrance qui ulcère nous vos compatriotes qui subissons aussi les mêmes affres de ce pouvoir agonisant et aux abois qui cherche à se sauver aux prix de soumission aux étrangers ,grâce à des alliances contre-nature.
Vous êtes vous un jour posé la question de savoir ce que ressentent vos compatriotes deplacés et en érrance dans les forêts durant l'avancée du CNDP? étaient ce des victoires sur Kabila ou une humiliation de vos compatriotes d'autres éthnies?
Le jour où vous vous poserez des questions sur le pourquoi du ressentiment des autres éthnies congolaises envers les Tutsis,alors vous aurez fait un grand pas vers la reconciliation,vers l'unité d'esprit sur le congo.
Les discours du genre vautours, francafrique,Tonton Louis Michel-UE, presses occidentales manipulatrices ne passe pas,
Et en plus le petrin dans lequel vous croyez placer Kagamé et kabila est complètement fictif, car ils réussissent à vous dérouter, à nous dérouter tous,ils savent ce qu'ils font et où ils vont contrairement à vous qui en l'absence de Nkunda êtes désorientés.
Dans tous les textes sacrés, les alliances se font avec et par des sarifices propriatoires,et cela est valable pour les alliances faites par les humains entre humains,Nkunda a été sacrifié sur l'autel de la réconiliation de Kabila-Kagamé (je ne dis pas réconiliation Rwanda-Congo).
Son arrestation est purement politique,y chercher des motifs juridiques est un non sens, seul la pression sur kagamé et kabarebe peut modifier la donne,ce qui est difficile vu le prix à payer par le Rwanda si il le liberait,le taciturne kabila se sentira humilié,floué ,sera en diffulté face à son opinon publique et fera la tête à kagamé, il en sera ainsi des contributeurs(UE comris) au Budget Rwandais qui feront la moue.
Les images des déplacés du Nord Kivu sont encore fraiche en mémoire,
Quant aux FDLR la seule solution ne sera que de faire revenir LES RDF en les joignant aux FARDC en accomodant la MONUC, solution ayant la bénédiction de la communauté intérnationale(USA compris)qui mettront les bouchées doubles pour convainre les Congolais du bien fondé de cette coalition RDF-FARDC et de la coopération Rwanda-congo surtout dans la CEPGL.
Réalisme oblige je ne vois pas la place de nkunda dans cet échiquier

Un compatriote

Antoinette said...

Et vous croyez échapper à la rhétorique? Le mieux serait de commencer votre propre blog, y exposer vos propres vues en toute liberté. Personne sur ce blog ne prétend être avancé sur personne. Et vous qui vous croyez si avancé, franchement je vous prie d'exposer vos idées sur votre propre blog ou site tant que vous y êtes. L'aeropage virtuel est sans limites d'accès.

Kongomani said...

Maman Antoinette,

Pas besoin de s`irriter contre le compatriote. Je crois que sa reflexion est posee, sans injures et sans condescendance. A vrai dire, ses arguments refletent l`inquietude des Congolais en ce qui concerne les Tutsis: Quand est ce qu`allez vous rejoindre la nation?

Il est vrai que beaucoup des Congolais ont developper un rejet envers les tutsis. Mais il y a beaucoup d`autres, comme le Monsieur ci haut, qui cherchent n`infusqu`a etablir une passerelle pour qu`enfin un dialogue entre vous et nous soit possible. Afin que les deux cotes comprenent les preoccupations des autres.

If people come on this blog, it is in order to do just that. Please do not send them away. If you love Congo, then you should try to reach out to all Congolese. LEAVE THE MIND GHETTO IN WHICH MANY OF YOU HAVE LOCKED YOURSELF INTO.

Anonymous said...

To the so said "compatriote"

My deep feeling is if you are Congolese then you are not from Kivu. Actually, you don't know what you are talking about. You are confusing CNDP and FDLR, as many do.
Otherwise, you are one of those people I call His Master's Voice and who are working for those NGO's on site in Congo and elsewhere in Africa. Their aim is to destroy Africa by all means.

Why do you think Congolese are unable to think by themselves and to feel obliged to give them revelations on the supposed ghetto mind of this blog? Do you want to prove you are more clever than them and fool them?
This blog is for sharing our analysis from our observations on events from our area in a kind of brain storming that help us detecting and understanding how our enemies are working.

You wrote:
Vous êtes vous un jour posé la question de savoir ce que ressentent vos compatriotes deplacés et en érrance dans les forêts durant l'avancée du CNDP? ...

About which forest are you talking about, when was it and what CNDP was doing? I suppose you aren't forging a typical yarn, a tale like those from notably HRW journalists!

Le jour où vous vous poserez des questions sur le pourquoi du ressentiment des autres éthnies congolaises envers les Tutsis,alors vous aurez fait un grand pas vers la reconciliation,vers l'unité d'esprit sur le congo.

Do you really think Baluba or Bamongo are against Batutsi and have good reasons prompting them for resentment? Actually, knowing why won't give any solution but how it happened.

If you are referring as many "educated" Congolese are now believing that Batutsi killed 5 or 6 millions and are looting Congo, you could help Congolese if you manage to give more details to be reliable in your tales. Because, it's unbelievable. If it was about the periods of Leopold II and of Mobutu, I could agree with it, it's possible and probably it happened.

I warn you, dear compatriot, MONUC is hopeless and a highly dangerous body in Congo territory as elsewhere when they have to protect civilians: Rwanda, Bosnia,etc. CEPGL is a born dead as long as Kivu is still under FDLR threat.

Don't worry so much for Nkunda. He will manage but otherwise things will worsen badly. I hope you still remember Mushaki name and the very last battle near Goma. It is not because Nkunda is unavailable that war can't resume. Kabila could fall soon for many other reasons. All Congolese and all Africans are not so hopeless as you think dear compatriot. This is why we are here running Mushaki Pager ...

RuKabu

Antoinette said...

Kongomani, vous vous trompez en croyant que je m'irrite, loin de là! Et je n'ai pas commencé ce blog pour établir un dialogue entre les tutsis et les congolais. Les tutsis congolais sont congolais et n'ont pas besoin d'un dialogue différent de celui que tout le pays devrait engager pour se debarrasser d'un leadership servile. This blog is about supporting the peace process that has to come about from the fact of tackling the poor leadership that divide and destroys instead of uniting and build. I do not send anyone away but I truly believe people should not adopt my views if they don't like them. Instead they should build up their own space to defend what they stand for. I love people's freedom too much. And Mushaki Pager isn't about changing its own ideal because you don't like it! haha.
And as RuKabu says and rightly so, don't worry about Nkunda, he will manage! That much we know, like it or not and we are free to do so!