Friday, 8 May 2009

UNE AMNISTIE FINALEMENT

Vous savez bien pour qui et pourquoi! http://www.nytimes.com/2009/05/08/world/africa/08briefs-Congo.html?_r=1&partner=rss&emc=rss. On verra bien.

More of the same: http://af.reuters.com/article/topNews/idAFJOE5460IP20090507?sp=true

Est-ce que ce scenario servirait à quoi que ce soit pour résoudre l'imbroglio créé? http://www.lepharerdc.com/www/index_view.php?storyID=8660&rubriqueID=9
http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=4468
http://www.lesoir.be/actualite/monde/rdc-accord-de-paix-discute-a-2009-05-06-704933.shtml

J'ai oublié de poster celui-là hier. Ce n'est pas de l'amnistie, mais du FMI qui maintient son hostilité quant aux contrats chinois, et c'est Modeste Mutinga qui commente ce qu'il en découle: http://www.lepotentiel.com/afficher_article.php?id_article=80881&id_edition=4670

Les admirateurs de Mwalimu Julius Nyerere (je n'en suis pas vraiment, juste un peu) comme mon ami RA s'il est connecté, vont aimer cet article de pambazuka. Que le temps de ces grands hommes qui rêvaient d'une Afrique libre et grande semble dépassé! http://pambazuka.org/en/category/comment/56108

Pour ceux qui n'ont pas encore vu le nouveau passeport congolais, vous en trouverez ici un specimen scanné par quelqu'un convaincu que la diplomatie congolaise confiée à Ntambwe Mwamba, est "en chute libre": http://www.reveil-fm.com/index.php/2009/05/08/379-six-mois-de-tambwe-mwamba-la-diplomatie-congolaise-en-chute-libre

This is becoming a Random News.

Un point sur la déterioration de la situation humanitaire au Nord-Kivu. Comme pour confirmer l'opinion de notre ami RuKabu. Nkunda n'était pas, et j'ajoute, n'est pas le problème! Cela fait 100 jours qu'il est aux arrêts, que ses troupes ont été soi-disant intégrées. http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=4469

Et la grogne des employés qui travaillaient dans les trois banques liquidées: la Banque de Crédit Agricole, la Banque Commerciale du Commerce Exterieur et la Nouvelle banque de Kinshasa.
http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=4467

UN TOUT DERNIER POUR RIRE, LISEZ SURTOUT LES COMMENTAIRES DES BELGES SUR L'HUMANITAIRE LOUIS MICHEL: http://www.lalibre.be/actu/international/article/501117/louis-michel-fier-d-avoir-revolutionne-la-cooperation-de-l-ue.html

2 comments:

Anonymous said...

Comment faut-il lire les articles de ces journaux à la lumière des événements du Kivu?

Les habitants de cette région martyre ont été sacrifiés par le diktat des Louis Michel et autres Européens pour pouvoir bouffer le Congo à leur aise. Il fallait casser Nkunda car il ennuyait Kabila, marionnette des "impérialistes" EU et par ricochet, les Michou. Et peu importe que les habitants du Kivu souffrent des deux maux majeurs des Congolais: les FARDC et les FDLR.

Nous pouvons interpréter ce diktat par deux événements étranges et contradictoires. Nous avons vu l'entente inexpliquée et contre nature entre les autorités congolaises et rwandaises, d'une part. On se rappellera que cela aussi était l'œuvre des EU pour avoir, notamment, promu les FDLR le fléau de l'Afrique centrale. D'autre part, c'est la recrudescence des attaques de la population par les la coalition FDLR - FARDC et leurs milices sans que les org et ngo, voire l'ONU ne s'en émeuvent si ce n'est quelques larmes de croco de Dietrich le tricheur car il soutient ces forces du mal comme lui.

Or, si la situation ne s'est pas améliorée et même empire, la cause peut être que la "gouvernance du Congo". Mais aucun journal congolais n'ose poser cette question aux autorités en les interpelant. mais tous s'émeuvent pour le cas de Nkunda comme si c'était l'urgence du moment alors que son arrêt et sa détention ne font que donner la voie royale aus FDLR et FARDC pour tuer et piller.

Voyant que le sida et autres Ebola ne sont pas parvenu à exterminer les Congolais, les vautours n'ont rien trouvé de mieux à faire que d'organiser la destruction des Congolais et de leurs voisins par eux-mêmes, directement comme opérateurs.

Bagambiki

Antoinette said...

Right Bagambi, c'est pour cette raison que je demeure convaincue non seulement de la nécessité de sa liberté, mais aussi de la possibilité de celle-ci.