Monday, 18 May 2009

DE LA LIBERTE DE LAURENT NKUNDA SELON NZOLA WA ZOLANGA

This is an anonymous reader who has taken time to explain who he is in some of his comments. He seems to find me somewhat severe. But I want people to discuss on this blog what really matters for the peace process in Eastern DRC. I am personally convinced that Nkunda is part of it. Our friend here is giving us information about Nkunda we can not verify but we trust him.

Je suis terriblement prise par mes obligations académiques, ce qui fait que j'aurai du mal à blogger cette semaine, mais continuez de parler de la liberté de Laurent Nkunda. Sans mystifier le personnage, ni l'aduler innécessairement, il faut lui reconnaitre le fait d'avoir placé la question de leadership au Congo et dans les grands lacs sous une autre lumière. Il en est de même pour la question des identités qui se retrouvent unies dans la cause qu'il défend. Donc pas d'ethnocentrisme qui préoccupe tant Kongomani, c'est de l'unité dans la diversité qu'il s'agit. Check on you later!

Anonymous Anonymous said...

LA LIBERTE DE LAURENT NKUNDA:

Sa Liberté avait commencé dès son bas âge. Il devait avoit 6 ou 7 ans, il allait à l´école primaire, il était encore petit!
Un jour, le maître de sa classe lui invita de venir devant lui. Il s´exécuta. Le mître lui dit:" Laurent, de ta main gauche, par le désus de ta tête, touches ton oreille droitte."
Laurent essaya tout ce qu´il pouvait, mais malheureusement, il n´arriva point à toucher son oreille, car il était encore petit!
Alors le maître de classe le frappa sevèrement et injustement et après lui ordonna de retourner à sa place!
Curieusement, Laurent sorti vite, sa déstination n´était pas sa maison ni l´école buissonière, non, Laurent s´est dirigé chez le maître de classe à la maison!
Pourquoi?
Pour reprendre le COQ que la Famille de Laurent avait prêté au maître de classe, qui n´avait que des poules seulement! Pour se reproduire, ces poules avait besoin de ce Coq.
Arrivé, Laurent coura sans un mot derrière le Coq jusqu´à ce qu´il l´attrapa. Et s´en alla chez lui avec le coq. Il la raconta l´histoire injuste du maître et jura devant tout le monde qu´il ne rentrera jamais chez le maître injuste. On avait essayer de le convaincre de s´y retourner, mais il préfera de se faire inscrire à l´autre école, même si s´était loin de la maison. Il marchait longuement à pieds pour fuire l´injustice du maître.
Cette hisoire du chairman nous fut recontée un soir autour du feu si merveilleux dans une maisonette à Bambous dont la propreté et l´ordre me frappa. Ces éclats de lires.... dans ce "veuillez"(IGITARAMO NIMIHIGO)me mérveuillaient...je devainais ivre de bonheur; il se faisait tard, je,m´en allais m´endormir, la nuit avancait..., dans la tente, leurs éclats des lires me bercèrent, paisiblement je dormais comme un enfant dans cette joie indéfinissable..., je savais que les lions, mes lions veuillaient....je n´avais pas peur!
Prière, de me parler de la vie au front, de ce que vous connaissez de mon Héro, et de ses vaillants. Ils me manquent terriblement!!! Et je voudrais toujours rêver de ces moments qui rendent mentalement mon Héro et ses vaillants si présents pour empêcher qu´ils ne tombent dans l´oublie.... Veuillez avec moi, restons fidèles, Rêvez avec moi!
Nzola wa zolanga
Nzola wa zolanga

17 May 2009 20:51

4 comments:

Anonymous said...

Nzola Wa Zolanga,

Arishi Ndjo!!! Ndjo arishi!!!

Traduction: Histoire, histoire!!! Racontez!!!

Antoinette said...

Vous vouliez dire Adhisi ndio Adhisi: de simples histoires?

Anonymous said...

Juste pour montrer que Nzola wa Zolanga a bien compris ta rémarque. Il a mis un mot et sa traduction. Je pense qu'il manquait quoi faire.

Antoinette said...

Il faut mettre à profit sa qualité de polyglote