Wednesday, 8 April 2009

PAGING PALUKU

"Concernant le contenu de l’accord de paix entre le gouvernement et le CNDP, c’est l’article 8 de ce texte qui a soulevé bien d’interrogations dans le chef des députés provinciaux. D’après le gouverneur, cet article ne serait qu’une proposition du CNDP pour un nouveau partage du territoire national. Et cette proposition n’est pas un acquis même si elle a été enregistrée par le gouvernement. Elle devrait plutôt, a précisé Julien Paluku, constituer un élément de réflexion pour la réforme de l’administration du territoire". C'est Radio Okapi qui rapporte les explications du gouverneur du Kivu concernant l'article 8 de l'accord signé entre la dissidence du CNDP et le gouvernement congolais. Voilà qui corrobore ce que je disais hier, qu'on ne peut pas faire confiance en ce gouvernement. Je ne sais pas quels sont les sentiments de Munyampenda et Kamanzi, mais même eux se rendent parfaitement compte de l'erreur monumentale. On les dit tous les deux éloquents, intelligents, etc. Le gouvernement les a trompés et dans leur ambition de supplanter le leader originaire du mouvement, ils ont sauté à pieds joints dans le traquenard. Mais ce qu'il faut en RDC pour contrer les dérives dictatoriales du régime et les influences diverses, c'est une vision politique claire qui tienne compte des problèmes politiques concrets que Joseph Kabila et ses alliés refusent d'affronter. C'est donc à une poignée d'hommes et de femmes capables de dire non à la médiocrité et à la prétention corrompue, qu'il revient de mener une lutte déterminée jusqu'à réussir des pas concrets vers la paix, passant nécessairement par la solution de ces problèmes d'ordre historique et qui touchent à la gouvernance d'un pays au potentiel humain et matériel extraordinaires. Comme on le voit dans les propos de Paluku, la paix n'est pas revenue, tout le monde le savait d'ailleurs. Donc à ce peu d'hommes et de femmes qui refusent de pactiser avec la médiocrité de retrousser les manches. Il y a du boulot!

Et voici comment et pourquoi l'ONU va se présenter comme la solution. Ouvrir la porte à ONGs et ses multiples fonctionnaires sans oublier ses affairistes casques bleus, etc...

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=30415&Cr=democratic+congo&Cr1=

5 comments:

Anonymous said...

Maman Antoinette,

Votre obstinence a voir les choses du point de vue d`une Congolaise continue a me surprendre.

La majorite des congolais est contre un decoupage de territoire sur base ethnique. Et surtout contre cette proposition de province du grand sud. But instead of you condemn it, you seem to be blaming the governement for backing off.

How can you convince with that the rest of the Congolese people that CNDP is not just a mere movement fighting for the ethnic interests of a part of our population au detriment de la nation.

Antoinette said...

People are looking at the dissidence of the CNDP which has no clear vision. But the original one is different and cannot be interested in any territorial decoupage as you call it. And because its vision is against this, you can see how the rais and his friends tried to trash it. Check it out with the guys who were in the Goma conference or in Nairobi up to January, they will tell you, the CNDP wasn't seeking any découpage whatever. If you can access the documents they were drawing in Nairobi, you'll see what I mean. It's absolutely petty to think that the original CNDP is ethnic, that's the slogan all kabilists use against it, and it play right only on uninformed minds.

Anonymous said...

Really,

Do you think it only plays well on uninformed minds? I will not be informing you, if I told you that the most oustspoken opponents of the CNDP and Nkunda are not the so called Kabilists but those that listen to Ngbanda.

I have been reading this blog for quite a while now. And I have come to only one conclusion, the majority of CNDP sympathizers that intervene here refuse de s`inscrire dans la logique de la nation. Mais se focalise que sur leur ethnie, ou qd ils vont au dela de leur ethnie, c`est la province qui les interessent.

It is sad but that is true.

Anonymous said...

Que ce soit Paluku, Kamanzi ou Munyampenda, personne parmi eux n'est capable, malgré leur intelligence, de se hisser au niveau de la population pour apprendre ses besoins même les plus élémentaires.

A ce propos, je ne comprend toujours pas pourquoi les autres régions du pays semblent être en léthargie et attente des Kivu pour se développer alors qu'elles ont la paix. C'est comme si elles se sentaient obligées alors que leur essor pouvait améliorer les cas des Kivu.
Bref, tout le Congo est malade de la fausse démocratie à la Louis Michel et autres Noko.

Le Kivu historique était déjà la plus petite des provinces du Congo mais était la plus riche par son agriculture et sa population. Mobutu n'a rien trouvé de mieux que de la mettre en 3 morceaux, sans raison opportune.

Si maintenant on démembre encore le nord, quelles en seront les conséquences et pourquoi cette démarche? Cela va-t-il amener la paix? Pas si sûr ...

Il est vrai que les Belges sont parvenus à semer la zizanie parmi les populations congolaises, particulièrement contre la communauté rwandaise. Ensuite, la France a fait la totale avec l'apport des Interahamwe et leur avatar FDLR.

Cela fait que la situation du Kivu ne pourra s'améliorer que si toutes les communautés le composant ne se mettront pas d'accord pour chasser ces criminels et leurs commanditaires occidentaux.

En fait, le CNDP est l'organisation la mieux placée pour chapeauter cette démarche hautement vitale au niveau national. Ceci étant donné que les deux chambres n'y pensent même pas dans leurs agendas cachés ou pas.

Bagambiki

Anonymous said...

Erratum (en me relisant)

Cela fait que la situation du Kivu ne pourra s'améliorer que si toutes les communautés le composant se mettaient d'accord pour chasser ces criminels et leurs commanditaires occidentaux.

Bagambiki